Blog ArobaseErreur 404 – Ou pas !

Suivez-moi !

Party Poker : The world's largest Poker room

Étant relativement à court de jeu ces derniers temps, et en attendant d’en recevoir des nouveau, je me suis vu prêter quelques jeux, dont Brütal Legend.

Qu’est-ce que ce jeu ? Vous n’en avez pas entendu parler ? Ça tombe bien, moi non plus.

Brütal Legend est un jeu édité par Electronic Arts, et sorti vers la fin 2009. Vous allez y incarner Jack Black (oui, l’acteur / musicien), en tant que Roadie propulsé dans un monde totalement délirant, fait de démons, de bestioles, et de gens tous plus bizarres les uns que les autres.

Vous aurez l’occasion de croiser Ozzy Osbourne, Lemmy Kilmister (Motorhead), … Et divers autres personnages largement inspirés par des chanteurs réels. Et bien sûr tout cela sera agrémenté de musiques métalliques en tout genre.

Pour faire un résumé du début du jeu, vous êtes Eddy, un bon gros Roadie. Votre groupe est en train de jouer, quand soudain un des membres du groupe décide d’escalader la scène. Malheureusement, il chute. Mais en bon Roadie, vous êtes là pour le rattraper.

Ce que vous n’aviez pas prévue, c’est le décors qui va vous écrabouiller juste après. C’est à ce moment que vous vous retrouvez dans un monde futuriste et apocalyptique.

Vous n’avez comme seules armes que votre hache, et Clémentine, votre guitare. Grâce à cette dernière, vous allez pouvoir apprendre à jouer des solos qui auront divers effets (invoquer une voiture, brûler les ennemis alentours, …).

Votre première rencontre va vous mener dans un petit village de gens voulant se rebeller contre Lyonwhite, qui règne sur le pays, mais étant trop faibles pour cela.

C’est à ce moment que l’on va intervenir, il va falloir recruter des fans pour pouvoir fabriquer des unités lors des duels de scène ! Et autant le dire tout de suite, c’est de loin la partie la plus intéressante du jeu.

Le principe ? Recruter des fans grâce à des stands de goodies, faire des unités (des « headbangers », des mecs avec des hauts-parleurs 3 fois plus gros qu’eux sur le dos, …), et ruiner la scène de l’adversaire. Mais attention, ce dernier va se défendre aussi en essayant de détruire vos stands de Goodies pour ruiner la votre, de scène.

En plus de ça, votre aventure sera parsemé d’embuscade, de courses de voitures, … Et arrosé de bon gros son.

Vous aurez donc l’occasion d’entendre du Children of Bodom, Cradle of Filth, Judas Priest, et surtout une mémorable scène d’évasion en voiture sur Dragonforce – Through the fire and flames. Je ne vais pas en dire plus, sauf qu’effectivement, je ne vois pas autre chanson qui aurait pu coller à cette scène.

Coté technique, le jeu ne tient pas trop la route par rapport à d’autres jeux de la même époque. Mais à coté de ça, l’ambiance et le gameplay sont tellement prenants que l’on ne fait pas attention au reste.

L’ambiance sonore, ben rien à redire. C’est du lourds, du très lourd, à tomber par terre. A condition d’aimer le rock métal ! Si vous aimez pas, allez donc plutôt jouer à Def Jam Rapstar.

Le gros défaut du jeu est sa durée de vie. J’ai fini le jeu en 6 ou 8 heures, en ne suivant que la trame principale. Il me reste donc maintenant pleins de choses à découvrir (je n’ai pas exemple pas tous les solos de guitare). Mais je ne pense pas que ça me prenne si longtemps, la carte n’étant pas non plus énorme. Je pense que d’ici 2 ou 3 jours j’aurais obtenu la plupart des succès.

Bref, un bon jeu, très bon même, que je conseillerais pour tout fan de rock qui fait beaucoup de bruit. Maintenant j’hésite.. Overlord 2 ou Alan Wake ? …

Cette entrée a été posté dans Jeux vidéo, Xbox 360 et taggé , , , , . Enregistrer le permalien.

Une réponse à Rapport de jeu : Brütal Legend

  1. Sonia a dit:

    Eh bien pour le coup, moi j’ai bien aimé ce jeu, enfin, j’ai bien aimé regardé mon mari jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Recherche par catégorie